Faire face au décès d’un parent

Quelles que soient les relations avec nos parents, ces derniers sont irremplaçables. Lorsqu’un parent décède, c’est une partie de nous qui disparaît à jamais. Ce tournant dans la vie adulte peut être subtil et ne pas avoir d’incidence, tout comme il peut fragiliser le quotidien. Comment faire le deuil d’un parent dans l’enfance ? Faut-il poser un jour de deuil pour un parent ? Explications avec le Choix Funéraire.

Deuil d’un parent et perte de repères

Malgré le fait d’être un adulte responsable et indépendant, la douleur suite au deuil d’un parent sera toujours vive et plus ou moins longue à guérir. Le décès d’un parent représente la perte de l’un de nos premiers et plus importants liens. Ce décès peut entrainer de la vulnérabilité voire de la culpabilité, de l’insécurité ainsi que la perte d’un repère de vie essentiel pour l’enfant, qu’il soit petit ou adulte.
La relation entretenue avec le ou la défunt(e) impacte fortement la façon dont l’enfant va « vivre son deuil ». L’intensité de la douleur va dépendre de la qualité de cette relation. Dans le cadre d’une relation saine, où les moments de vie ont été pleinement vécus et que les choses ont été dites, il y aura quelques regrets et remords, mais l’enfant ne sera pas effondré. En revanche, lorsque la relation est conflictuelle et comporte des non-dits, le deuil se révèle beaucoup plus douloureux. Une relation fusionnelle peut également engendrer un important bouleversement. Alors, comment trouver la voie vers l’apaisement ? Quelles sont les étapes du deuil ?

Comment surmonter le deuil d’un parent ?

Faire le deuil d’un parent est un long chemin. Il est important d’accepter et d’écouter les émotions que l’on ressent et de suivre son rythme. Chacun vit le deuil à sa manière, mais ces quelques conseils peuvent vous aider : accepter les rites funéraires, raconter son histoire et ses souvenirs avec le parent défunt, donner une place au défunt dans les rituels, se plonger dans son héritage, conserver la mémoire des parents en gardant un objet symbolique ou en reproduisant certaines traditions familiales.
Il n’est pas facile de trouver les bons mots lorsqu’un proche est en deuil. Le Choix Funéraire vous propose des exemples de messages de condoléances qui peuvent vous aider à avoir le bon ton.